Les vignes sont en avance ce printemps 2021, mais moins qu’en 2020.

| Actualité

L’exceptionnelle douceur de la fin février faisait craindre un départ de la vigne sur les chapeaux de roues. Mais le retour de températures plus fraîches en mars a ralenti la végétation. L’année reste pour le moment précoce, mais aujourd’hui, les vignes sont à des stades moins avancés que l’an passé. Le long de la Loire, la majorité des vignes se situent entre les stades « bourgeons d’hiver » et « début gonflement ».

Si le redoux de cette fin de mois de février est propice aux travaux en extérieur, elle est aussi source d’inquiétude pour les vignerons. Un réveil précoce de la vigne pourrait la rendre plus sensible aux gelées de printemps.

En une quinzaine de jours, les vignerons du département qui immortalisaient la vue de leurs vignes parfois recouvertes d’une fine pellicule de neige, ont vu les températures passer du grand froid hivernal à la douceur du printemps. Cette semaine, le thermomètre est même grimpé jusqu’à 20 degrés.

Même si ce redoux inquiète un peu, il offre aussi un cadre de travail agréable aux vignerons et un retour des températures normales est prévu pour ce week-end !