Comités d'entreprise : votre espace boutique

newsletter

consultez les

janvier 2011

Lettre d'info N° 2

Juillet 2009

Lettre d'info N° 1

Collégiale des Domaines de Loire

Dans cet espace, nous vous informerons des actualités et des nouveautés de la Collégiale des Domaines de Loire. Vous pourrez consulter nos articles de presse et les distinctions de nos vignerons adhérents.

presse

Article Courrier de l'Ouest février 2015

CourrierOuest.pdf

actualités

2015 en Val de Loire

-

Muscadet
Une année marquée par un été particulièrement chaud et une précocité des vendanges.

Le débourrement de la vigne est intervenu autour du 9 avril, soit 3 semaines plus tard qu’en 2014 ; puis, les températures estivales de fin avril ont permis une pousse active mais sans excès. Après un mois de mai plutôt frais et pluvieux, la floraison du melon B. s’est déroulée dans de très bonnes conditions autour du 8-10 juin 2015.

Le mois de juillet fut exceptionnel, chaud et sec. Le début de véraison fut observé autour du 3 août. Ce fut l’un des meilleurs étés observés dans le vignoble.
Au courant du mois d’août, les conditions étaient excellentes, quelques vignes (les jeunes vignes et les vignes sur des terroirs drainant) commençaient à souffrir un peu de sécheresse. Une phase dépressionnaire apporta des pluies salvatrices pour la bonne maturité du raisin entre le 24 et le 27 août. Le ban des vendanges en Muscadet fut prononcé le vendredi 4 septembre 2015 marquant une certaine précocité due au remarquable climat de cet été. Un flux de nord-est globalement frais et sec permit ensuite de conserver un état sanitaire satisfaisant tout en laissant aux vignerons l’opportunité d’attendre sereinement la poursuite des maturités.

Profitant d’un temps plutôt frais et stable, les vendanges se sont poursuivies tout au long du mois de septembre. Les raisins ont présenté des degrés alcooliques modérés mais avec une très bonne maturité phénolique caractérisée par des peaux fines et des trames aromatiques élégantes et expressives. Parallèlement, les rendements agronomiques de 2015 sont conformes à ceux du cahier des charges après les trois dernières récoltes déficitaires.

Les fermentations se sont déroulées normalement, les premiers jus et les dégustations laissent augurer des Muscadets caractérisés par la finesse, l’élégance et une palette aromatique évoquant des impressions florales et des notes d’agrumes.

Centre
Le millésime 2015 : Chaleur et sècheresse pour un millésime prometteur
Le Centre-Loire, comme toute région septentrionale, a des effets millésime marqués. Ce sera encore le cas en 2015, où les conditions climatiques très particulières ont permis la production de vins aux arômes très purs.
La campagne viticole
Sans caractère exceptionnel, l’hiver 2014-2015 est l’un des moins froids depuis cent ans. Après un début d’hiver doux, un cœur d’hiver en février sensiblement plus frais mais sans période de gel, il s’achève par un mois de mars dans les normales saisonnières. Les précipitations hivernales supérieures à la moyenne jusqu’à la fin février contribuent à un bon rechargement hydrique des sols et sous-sols au début du printemps.
Le cycle végétatif démarre avec un léger retard rapidement compensé par des températures très douces à partir du 8 avril. Ces conditions thermiques favorables en avril, associées à un rechargement hydrique correct des sols, ont assuré un débourrement homogène et franc. Le soleil règne alors en maître mais c’était sans compter la fraîcheur et le mauvais temps de la dernière semaine d’avril. Mai démarre également fraîchement et sous la pluie mais dès le 4 mai, le printemps revient pour ne plus repartir. L’été avant l’heure perdure, les pluies sont rares et faibles. Une petite grêle le 20 mai sur une partie du Sancerrois, Quincy, Reuilly vient rappeler des mauvais souvenirs. On observe quelques dégâts sur Reuilly.
La floraison commence la première quinzaine de juin dans des conditions très favorables associant températures légèrement supérieures à la moyenne et faibles précipitations. Malgré tout, on observe de la coulure en sauvignon. Un épisode pluvieux intervient les 12 et 14 juin puis la sécheresse s’installe. Les températures quasi caniculaires s’installent dès la première semaine de juillet. Conséquence de cette sécheresse, les premiers symptômes de stress hydrique sont observés mi-juillet sur les parcelles jeunes. Pour les autres, le feuillage vert très pâle trahit un ralentissement de leur développement.
La véraison démarre début août mais, freinée par les conditions très sèches, elle se fait très lentement. Un épisode pluvieux mi-août vient mettre fin à ce scénario. La véraison se termine alors rapidement.
La maturation
Les conditions de maturation ont été très favorables. On s’attendait à des baies de petite taille, des teneurs en acidité plus faibles, compte tenu des conditions climatiques estivales. C’est un fait de l’année.
Un dernier épisode pluvieux, fin août, bénéficient aux vignes qui réclamaient encore un peu d’eau. Les baies grossissent enfin. Ces pluies freinent à peine la dynamique de maturation. Les teneurs en sucre progressent rapidement. La diminution des acides est contenue. Les maturités technologique et phénolique sont atteintes rapidement, la situation sanitaire est exceptionnellement bonne : la date de récolte pourra se décider uniquement par la dégustation des baies et la mise en place harmonieuse de tous les éléments du raisin.
Les vendanges
Les vendanges débutent sereinement le 7 septembre pour le Pinot Gris à Reuilly. Le Sauvignon est récolté à partir du 14 septembre pour les autres appellations. Les cépages rouges sont majoritairement cueillis entre le 17 et le 20. Les petites giboulées de septembre n’entament en rien le moral des vignerons. Ces pluies ont même le mérite d’affiner les pellicules très épaisses.
Les premières impressions du millésime
Les jus de raisin proposaient une belle pureté aromatique. Cela sera une des caractéristiques des vins du millésime 2015.
Les vins blancs sont élégants, généreux. Ils dévoilent des arômes complexes de fruits blancs. Les bouches sont denses, chaleureuses et parfaitement équilibrées par une sensation acide rafraîchissante.
Les vins rosés proposent des teintes plus soutenues que les derniers millésimes, allant du marbre rose au saumon. Les odeurs de fruits dominent (pamplemousse rose, framboise). Les vins rouges se présentent avec une belle robe rubis. Ils dévoilent des arômes de fruits frais (fraise, cerise, framboise) ponctuées de notes florales. Les tanins soyeux et ronds, reflets d’une belle maturité offrent fraîcheur et élégance.
2015 est un beau millésime, déjà très gourmand, et qui comme tous les millésimes solaires conservera son caractère de jeunesse pendant longtemps.

EXPOVINIS SAO PAULO 2015

EXPOVINIS SAO PAULO 2015

-

3ème participation pour notre société à ce salon : une réussite.

Prowein 2015

Prowein 2015

-

Cette année encore nous sommes présents à Prowein et Isabelle, Elise, Olivier, Sébastien, vous feront découvrir notre gamme de vins de Loire.

Millésime 2013 en Val de Loire

-


Des vendanges plus « tardives » que les années précédentes
Les premières vendanges ont démarré plus tard que les années précédentes, qui elles, étaient particulièrement précoces. (environ 2 à 3 semaines plus tard qu’en 2012).
Après un hiver froid et humide, un printemps maussade, très frais et particulièrement bien arrosé, la vigne a commencé son évolution avec une quinzaine de jours de retard. Un décalage qu’elle a conservé tout au long de son développement, malgré un été chaud et sec.
Le vignoble a souffert de la sécheresse (stress hydrique). Ce phénomène bloque le développement végétatif et la maturité des raisins est très lente. La vigne a besoin d’eau pour reprendre son cycle physiologique normal. Nous sommes dans la même situation que 2004 avec une floraison tardive et un blocage de la maturité.

Une récolte supérieure à 2012
Après une belle sortie de grappe, même si certains cépages ont souffert à cause des conditions humides et fraîches qui ont entouré la floraison, la récolte attendue sera supérieure à 2012 malgré des rendements très disparates.
On estime qu’elle atteindra un peu plus de 2 millions d’hectolitres contre 1,5 million en 2012, récolte historiquement faible.
L’année 2013 devrait donc revenir à un volume de récolte presque normal.
A Vouvray la récolte sera faible suite à la grêle qui a sévèrement touché l’appellation en Juin (30 à 40 % de volume en moins) mais la récolte 2013 réduite se révèle saine et de qualité. La chaleur de l’été a fait un beau travail auprès des vignes sinistrées.

Un millésime prometteur
L’état sanitaire était globalement bon au début des vendanges mais a ensuite été très variable selon les techniques de conduite de vigne utilisées (maîtrise des rendements, enherbement, traitement anti-pourriture fin Août, effeuillage etc.).
Pour certains vins les fermentations sont terminées (pour d’autre encore en cours) et les Chenins secs et Sauvignon sont denses et nerveux en général.
Côté rouges, cela pourra être très inégal avec parfois des vins très parfumés et assez tanniques.
Les moelleux seront plus intéressants qu’en 2012.


Dans le Pays Nantais
Les vendanges se sont déroulées à partir de la fin septembre (vendanges les plus tardives depuis 30 ans) par un temps doux avec quelques épisodes de pluie. Mais l’homogénéité de la maturité des grains de raisin a permis des vendanges express, en une dizaine de jours… et juste avant une dégradation des conditions climatiques.
Au final, la qualité du millésime 2013 s’annonce très bonne avec un équilibre degré / acidité très satisfaisant, mais des rendements dans la moyenne basse. Les vinifications sont en cours en cave, avant les élevages sur lies et la présentation du millésime pour le début d’année 2014.


En Anjou et dans le Saumurois
Le secteur de Saumur touché par la grêle fin Avril accuse des pertes de volume mais l’Anjou n’a connu aucun incident climatique.
Mi-Septembre des foyers de Botrytis se sont attaqués aux cépages les plus fragiles comme le Gamay ou le Grolleau et il a fallu procéder à des tris en Anjou.
Le démarrage des vendanges a eu lieu plus tard que les autres années soit fin Septembre/début Octobre dû à la floraison tardive et au blocage de la maturité puis au manque d’eau en été et début d’Automne.
Les volumes seront donc cette année encore légèrement inférieurs à la normale.


En Touraine
L’hiver et le Printemps ont été particulièrement pluvieux en Touraine, et les températures fraîches du Printemps ont entraîné une floraison tardive mais rapide et dans de belles conditions. En Février puis fin Avril le gel a touché par endroits la Touraine, le vignoble de Chinon et de Montlouis et a entraîné quelques pertes.
Au début de la récolte début Octobre, les nuits fraîches et les journées chaudes ont laissé augurer des moûts de qualité.
Il a ensuite fallu être vigilant au risque de pourriture suite aux pluies abondantes d’Octobre et récolter rapidement.
La quantité récoltée cette année est proche de la normale.


En Centre-Loire
La récolte 2013 en Centre-Loire aura été marquée par une légère baisse de la quantité et un style de vin différent.
Le vignoble de Reuilly, avec son pinot gris, a été le premier a donné le top départ des vendanges 2013 aux alentours du 25 septembre. Les appellations Quincy, Menetou-Salon, Sancerre et Châteaumeillant ont ensuite suivi avec un ban des vendanges déposé en préfecture début octobre.
Les vins seront plus vifs, avec une bonne fraîcheur et les arômes seront davantage préservés.
En ce qui concerne le déroulement à proprement parler des vendanges, la récolte a été marquée par une première période plutôt douce qui a permis aux raisins de bien mûrir. Du 10 au 15 octobre, il a fait froid. La maturation a ralenti. C’est ensuite reparti avec une période de douceur à partir du 16 octobre.
Cette année, les vignerons ont donc dû prêter une grande attention à la qualité de leur récolte en triant davantage les raisins et en purifiant les jus...
Il y a également des déperditions à cause du tri mais la qualité sera bien préservée.
Quant à la quantité elle devrait être en légère baisse.

On peut dire que ce millésime 2013, compliqué, n’aura été épargné par les mauvaises conditions climatiques.
En Loire comme ailleurs, 2013 n’est pas une année d’abondance et pour le moment le vin est encore dans les cuves.
2013 est un vrai « millésime de vignerons» car il a fallu être présent dans la vigne du début à la fin.
Rien ne vaut la dégustation pour se faire une idée de ce millésime « capricieux » mais pourtant intéressant.

Millésime 2012 dans le Val de Loire

-

2012 En Pays Nantais, Anjou-Saumur et Touraine : une année de faibles rendements
Dans le Val de Loire, le printemps a été particulièrement compliqué : gel sur certaines parcelles, grêle localisée, attaques de mildiou et d’oïdium. Les mauvaises conditions climatiques du printemps qui ont perturbé la floraison dans les vignes.
Les vendanges, débutées fin septembre, révèlent des rendements en jus faibles donc un millésime 2012 en petite quantité. En moyenne, on prévoit 25 à 30% de récolte en moins dans le Val de Loire par rapport à une année normale.
Septembre a été particulièrement bénéfique pour la maturité des cépages précoces qui ont été vendangés dans de très bonnes conditions. Les vins blancs issus de sauvignon, de melon de bourgogne et les effervescents s’annoncent de très belle qualité. Les conditions de récolte ont été plus délicates pour les cabernets francs et les chenins vendangés en octobre qui donneront des vins marqués par le fruit et la souplesse.

EN MUSCADET : un millésime 2012 rare mais exceptionnel !
Les premières dégustations annoncent un millésime 2012 de faible quantité mais une qualité excellente et très homogène sur tout le vignoble.
Les vendanges se sont déroulées rapidement en raison des faibles quantités et les Muscadets étaient donc encavés dès le début d’octobre avant le changement climatique. Au final la maturité des raisins oscille entre le très bon et l’excellent, les jus s’avèrent très concentrés, francs et aromatiques. Les teneurs en sucre sont élevées et soutenues par des acidités mûres et précises en bouche. Les finales sont pures, concentrées et équilibrées.

EN ANJOU-SAUMUR : des rosés et des blancs de belle facture
Belle expression des vins blancs et rosés, les chardonnays et les chenins pour l’élaboration des vins de base ont été récoltés à belle maturité et offrent fraîcheur et vivacité. A noter aussi la très belle expression des vins blancs tranquilles de chenin.
Les rosés retrouvent leur côté séduisant si caractéristique de petits fruits rouges de printemps, et les vins rouges issus de cabernet marqués par
de faibles intensités colorantes seront des vins marqués par la souplesse.
Par contre, 2012 sera un millésime extrêmement rare pour les appellations Bonnezeaux, Coteaux du Layon, Coteaux du Layon Chaume premier cru et Quarts de Chaume.

EN TOURAINE : année aromatique
En Touraine, côté ouest, les premières dégustations de vins rouges de cabernet offrent un millésime fruité, souple et gourmand. A l’est, les rouges et rosés de gamay, pinot noir et côt s’avèrent là aussi marqués petits fruits rouges avec des notes d’épices et une structure soyeuse.
Comme pour l’ensemble des vendanges précoces en Val de Loire, les vendanges des chardonnays et sauvignons se caractérisent par une très bonne intensité aromatique.

2012 En Centre Loire : des vins complets et racés
L’année 2012 aura été compliquée, tendue, voire stressante pour, au final, se terminer au mieux dans la très grande majorité des exploitations. Au niveau quantitatif, Quincy, à cause du gel de printemps, et Reuilly, à cause de la sécheresse de la fin d’été, seront certainement les plus touchés.
Les rouges 2012 seront également d’un volume plus faible mais les raisins récoltés augurent d’un très très bon millésime. Pour les blancs et les rosés, la qualité des raisins est également optimale. Place maintenant à la science du vinificateur qui va travailler à ce que les vins 2012 expriment tout le potentiel des raisins.

Les vendanges
L’étalement de la floraison s’est retrouvé à la maturité. Reuilly a entamé la campagne le 15 septembre par les pinots gris. Les parcelles les plus précoces de Sancerre étaient récoltées dès le 20 septembre mais c’est le 1er octobre que les vendanges ont véritablement débuté sur l’ensemble des vignobles du Centre-Loire.
Le suivi précis des maturations, parcelle par parcelle, est aujourd’hui bien ancré. Aussi, de nombreux vignerons ont récolté de façon discontinue, en cohérence avec les différences d’évolution des terroirs.

Les premières impressions du millésime
Les vins affichent une plénitude et une concentration remarquables. Les bouches ont de superbes expressions, avec des équilibres différents selon la date de vendange : les premiers raisins récoltés donnent des vins plus incisifs, puis au fur et à mesure de la maturation, le gras se développe et s’amplifie.
Les blancs exhalent de superbes arômes. Bien ciselés, ils sont à la fois délicats et complexes. Les nuances de fleurs blanches et de fruits frais dominent. Elles peuvent être agrémentées de notes épicées ou de subtiles touches végétales. Dotés d’une grande pureté, les blancs ont à la fois de la fraîcheur et du charnu.
Les rouges montrent des robes profondes, rubis plus ou moins nuancées de violet. Avec les extractions douces qu’on pratique aujourd’hui, leurs tanins sont mesurés. Le fruité gourmand des raisins se retrouve dans les vins dont la bouche, en fonction des origines, est dense à séveuse.

Millésime 2011 en Loire

-

Le millésime 2011 s’annonce déjà très prometteur.
Les vins sont encore en cours de vinification avec des raisins riches, gorgés de sucre et de belle couleur.
Ils apparaissent déjà comme des vins gourmands, frais et fruités.
Cela sera très certainement une très belle année pour les blancs secs et les liquoreux.
Il en sera de même pour les rosés avec des conditions climatiques permettant l’obtention d’une bonne fraîcheur et d’un bon équilibre.
Les conditions de récolte des rouges ont été idéales et révèlent une qualité inespérée !

notre Stand à VINEXPO Bordeaux

notre Stand à VINEXPO Bordeaux

- du 19 au 23 Juin 2011

Nous vous accueillerons avec grand plaisir sur notre stand (HALL 1 n°258-4) du 19 au 23 Juin pour vous y faire découvrir ou redécouvrir notre très grande sélection de Vins du Val de Loire issus de nos propres Domaines et Châteaux, dont la plupart désormais en culture raisonnée, biologique ou biodynamique certifiées.

Participation de la Collégiale à de nombreux salons...

Participation de la Collégiale à de nombreux salons...

-


Ces 6 derniers mois ont été riches en rencontres et notre participation à de nombreux salons nous a permis de présenter un millésime 2009 vraiment très flatteur !



Au niveau international, nous exposions à Prowein à Düsseldorf, à la London Wine Fair à Londres sans oublier Vinexpo Hong-kong, le Sial à Shangai et TopWine à Pékin.

Pour ce qui est de la France, nous avons notamment pris part au Salon des Vins de Loire à Angers, à Millésime Bio à Montpellier et à quelques salons pour les Comités d'Entreprises.

Comité d'Entreprise : Des coffrets sur-mesure

Comité d'Entreprise : Des coffrets sur-mesure

- TERROIR, TRADITION, CONVIVIALITE…

La Collégiale des Domaines de Loire existe depuis plus de 20 ans. Nous sommes un groupement de viticulteurs indépendants produisant et distribuant les 64 AOC des vins de récoltants de la Loire (Quarts de Chaume, Bonnezeaux, Coteaux du Layon, Sancerre, Saint Nicolas de Bourgueil, Chinon, Saumur-Champigny…de nombreuses récompenses à des prix très intéressants) ainsi qu’une gamme de produits gastronomiques des produits régionaux du terroir. A chacun son coffret suivant ses envies et son budget, la Collégiale propose aux CE de composer son cadeau par le biais de la dégustation : déplacement au local CE ou rencontre chez un vigneron de la Loire. Pour vos cadeaux de fin d’année, pour vos coffrets de fête des mères et des pères, pour vos commandes groupées de vins, prenez contact avec nous, nous serons ravis de vous faire partager notre passion.
Tél. 02 41 52 29 09

Inauguration des nouveaux locaux

Inauguration des nouveaux locaux

- Vendredi 29 mai

Nous avons inauguré l'agrandissement de nos bureaux le vendredi 29 mai.
En effet, dans le souci d'offrir à notre équipe, des locaux plus fonctionnels et mieux adaptés, nous avons opté pour la construction d'un second bâtiment de 50 m.

Distinctions

Nos distinctions

Nos distinctions Nos vignerons, adhérents à la Collégiale ont obtenu cette année encore, de nombreuses médailles et récompenses lors de différents concours. Pour plus d'infos sur les vins médaillés, vous pouvez nous contacter au 02 41 52 29 09.

Divers

Vins de Loire
COLLÉGIALE DES DOMAINES DE LOIRE
Le Bois Morin - Route de Sanziers - 49260 LE PUY-NOTRE-DAME - France
Tél. 00 33 (0) 2 41 52 29 09 - Fax. 00 33 (0) 2 41 52 26 41 - E-mail
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.